Actualités

Rots est labellisée Terre de Jeux 2024

Source : journal Ouest-France du 15 mars 2021.

Avec le label Terre de Jeux 2024, la commune de Rots pourrait accueillir une équipe olympique ou paralympique pour les Jeux Olympiques (JO) de Paris de 2024.

Trois questions à…

Stéphane Rot et Jacky Besnier, professeur d’EPS et adjoint en charge de la culture, du sport et de la vie associative.


Qu’apportent cette candidature et ce label Terre de Jeux 2024 ?

Le tissu associatif dense permet de répondre à l’engagement en faveur
du Projet Paris 2024. La labellisation doit se traduire au travers d’actions
concrètes. Des projets sont en cours entre les associations et les écoles, guidés par deux grands principes : promouvoir le sport et mettre en place
une démarche de développement durable.
La charte du comité olympique précise d’ailleurs de « mettre plus de
sport dans la vie des gens et promouvoir la pratique sportive comme un
outil de bien-être, de santé, d’inclusion, d’éducation, de comportements
plus durables et plus solidaires » Surtout, cette labellisation pourrait
permettre aux habitants de vivre l’aventure olympique et paralympique.

Quelles vont être les infrastructures nécessaires ?
Nous avons déjà bon nombre de sports pratiqués dans la commune
qui sont des disciplines olympiques. Avec notre nouveau gymnase doté
d’un mur d’escalade, d’un dojo, d’un terrain de basket et de handball, la
commune de Rots peut candidater pour accueillir des équipes de basket,
handball, volley-ball, badminton, tennis de table, judo, taekwondo ou
escalade, pour les épreuves olympiques ou paralympiques.
À proximité de ce gymnase flambant neuf, une maison médicalisée
sera construite d’ici 2024. Rots peut se positionner avec des solutions
d’hôtellerie aux gîtes du presbytère, une restauration locale et la possibilité
d’accueillir des soirées prestige au Château de Rots.

Au niveau des démarches, où en êtes-vous ?
La commune de Rots constitue son dossier de candidature pour être
centre de préparation aux JO… Accueillir les délégations du monde entier
sur son territoire, le temps d’un stage de préparation, ou comme base
arrière pendant les Jeux, c’est lui offrir les conditions optimales pour
s’entraîner, récupérer du décalage horaire, s’acclimater et se préparer au
mieux pour les Jeux.
Rendez-vous en septembre pour, on l’espère, une bonne nouvelle.