Actualités

Réhabilitation des bâtiments scolaires au conseil

Le projet de réhabilitation des bâtiments scolaires a été présenté, lundi soir, lors de la réunion du conseil municipal qui a duré près de cinq heures.

Le conseil municipal s’est réuni lundi soir pour exposer le projet de réhabilitation des bâtiments scolaires et échanger sur la future maison de santé.

Un constat de l’état actuel a été dressé par le cabinet Bouteloup Architecte qui est en charge du projet : « Le groupe scolaire est une superposition de bâtiments construits au fur et à mesure des besoins. L’ensemble n’est pas fonctionnel, énergivore et contient de l’amiante. Une simple isolation thermique est très difficile techniquement et plus coûteuse que de reconstruire du neuf. La partie la plus récente, l’actuel bâtiment de l’école primaire, sera conservée. Une classe supplémentaire sera construite passant la capacité à onze classes et le restaurant scolaire sera mieux dimensionné. »

Le cabinet d’architecte a travaillé suivant les souhaits du maire, Jacques Virlouvet, et de son conseil municipal en proposant un projet de bâtiment « basse consommation en matériaux biosourcés et à faible bilan carbone (paille, chaux chanvre, ossature bois) qui a le double avantage d’être extrêmement bien isolé et dégageant peu de Composé organique volatile (COV). Le bâtiment sera au final passif ou à énergie positive. » Le bâtiment pourrait se présenter sur deux étages avec un ascenseur, pour une meilleure performance thermique et une meilleure circulation de l’air. « La construction sur deux étages permettra de limiter l’emprise au sol pour conserver la surface de la cour de récréation tout en augmentant la surface bâtie de 30 %. »

Le maire, Jacques Virlouvet, a précisé qu’il s’agit « d’un avant-projet et qu’un groupe de travail sera constitué avec tous les acteurs concernés : directrices, professeurs des écoles, parents d’élèves, Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles), agents d’entretien et élus. »

Pendant les dix-huit mois de travaux, un groupe scolaire temporaire en préfabriqués sera installé pour assurer, dans de bonnes conditions, la continuité pédagogique des enfants de l’école. « Le coût, estimé de ce projet, s’élève à 3 700 000 €, qui seront financés en grande partie par des subventions et une importante participation de la part de l’aménageur du nouveau quartier des Roseaux », a ajouté le maire.

Le conseil a abordé la future maison de santé liée au nouveau quartier. Huit praticiens dont trois médecins, un podologue, un ostéopathe, des infirmiers, se sont déjà porté acquéreurs. Une pharmacie pourrait s’installer après accord de l’Agence régionale de santé.

Source : journal Ouest-France du 7 février 2020.