Actualités

Entre L, nouvelle association pour les femmes

Trois questions à… Anne-Sophie Darmaillacq, trésorière et Céline Legruel, présidente, fondatrices de l’association Entre L Rots.

Pourquoi avoir créé cette association ?

L’association, qui est réservée aux femmes de plus de 18 ans, va nous permettre d’organiser des rencontres entre nous et créer des manifestations qui intéressent en premier lieu les femmes. Ça nous a donné la possibilité d’organiser un vide-dressing, qui s’est déroulé dimanche. Nous avons eu une quarantaine d’exposantes au centre d’animations. C’est une belle réussite pour une première, avec des participantes venues de toute la région caennaise. La municipalité de la nouvelle commune de Rots nous a prêté la salle pour le week-end et le magasin Entre Copines, situé à Carpiquet, nous a aidées dans la logistique en nous prêtant des cabines d’essayage. Vu le succès rencontré, nous réitérerons l’opération à l’automne, avec un tarif préférentiel pour nos membres.

Quelles vont être les prolongements de ce vide-dressing ?

L’association vient juste de naître et nous ne sommes pour l’instant que huit adhérentes. Les idées ne manquent pas pour passer de bons moments entre filles. Nous voulons que cette association soit une association féminine, mais pas féministe. Nous n’avons pas de revendications dans ce domaine. Nous voulons échanger sur nos centres d’intérêt communs, sur la mode, les cosmétiques ou les collections de bijoux, organiser des séances de bien-être, peut-être en amont de notre prochain vide dressing. Les bénéfices réalisés par les différentes manifestations que nous organiserons, nous permettront de faire des dons pour les causes des femmes : la lutte contre le cancer du sein, les femmes battues ou le droit à l’éducation pour les filles dans les pays en voie de développement.

Comment vous contacter ou adhérer à Entre L ? Les femmes de plus de 18 ans intéressées peuvent prendre contact avec nous, par e-mail : entrl.rots@gmail.com ou sur notre page Facebook : @EntrLRots. Nous avons choisi de mettre une adhésion à 6 € pour inciter les femmes à s’inscrire.

Source : journal Ouest-France du 30 avril 2019.