Actualités

L’hommage à la Marie qui lui a inspiré ses Maries

Portrait

Native de Rouen, désormais installée à New York, Anne Mourier présente, depuis deux étés, son travail à la ferme de Billy. Cette année, on peut y découvrir Alma Mater, une œuvre pérenne, inspirée du mythe de Demeter et Perséphone, qui met en scène des racines sur l’un des murs de la ferme. L’an dernier, on avait découvert le projet de cette artiste, autour de la féminité et de la mère nourricière, à travers son installation baptisée Maries présentée dans la chapelle de la ferme. « C’est sans doute en raison de la distance qui nous séparait que je me suis intéressée à l’histoire de ma mère », expliquait alors Anne Mourier.
L’artiste a poursuivi cette quête, qui s’est concrétisée par la création d’un beau livre, intitulé Marie. Une biographie où elle fait parler à la première personne cette maman, née à Bayeux en 1942. Un récit sobre et délicat, auquel répondent en écho des œuvres d’Anne Mourier, sa mère ayant inspiré son travail d’artiste.
À son tour, Anne Mourier se dévoile quelque peu dans la seconde partie de l’ouvrage. Elle présente ses premières œuvres, des petites boîtes : « Pour mes premiers pas, je m’y sentais en sécurité comme dans la maison de mon enfance. » Et plus tard, ses installations dans la veine du ready-made (objet pris au hasard et proposé comme œuvre d’art) et Marie « que j’ai conçue comme une immersion sensorielle » autour « des femmes et de la condition humaine en général ».
Quelques-unes des œuvres illustrant le livre sont d’ailleurs toujours visibles à la ferme de Billy.

Nathalie LECORNU-BAERT.

Marie par Anne Mourier, disponible 40 € sur le site annemourier.com

Source : journal Ouest-France du 10 août 2017.

Share on FacebookTweet about this on Twitter