Actualités

L’association Patrimoine met la pierre en lumière

Samedi, l’église va se transformer en spectacle visuel illuminé, à l’extérieur et à l’intérieur de l’édifice, pour sublimer les détails de la pierre.

Trois questions à… Elorie Seiler, présidente de l’association Patrimoine de Secqueville-en-Bessin.

Quelle est la genèse de cette manifestation ?

Pierres en lumières nous a été proposé par Odile Gaubert, membre de l’association qui a pris contact avec la Drac (Direction régionale de l’action culturelle) l’an passé, mais nous étions hors délai. Cette année, nous allons pouvoir proposer cette mise en lumière, pour souligner l’architecture de certaines tombes de l’église Saint-Sulpice du quartier de Secqueville-en-Bessin.

Quel en est le principe ?

Nous avons fabriqué quatre cents bougeoirs, avec des pots de yaourts et des bougies pour les chauffe-plats d’une autonomie de huit heures, que nous allons disposer dans le cimetière attenant à l’église, sur les sépultures et les tombes choisies pour leur caractère particulier ou inscriptions non visibles normalement. Pour l’intérieur de l’église, nous avons fait appel à la société Music light qui va installer un système de lampes jaunes pour faire ressortir des inscriptions, graffitis ou dessins gravés que l’on ne voit pas à la lumière naturelle.

Quel est le programme de la soirée ?

En plus des illuminations, le quartet Harmonia cordis, constitué de Jacques Tranier au luth, à la guitare et aux percussions ; Claude Langevin à la flûte à bec et voix basse; Claude Ducastelle au violon, et Janine Ducastelle au violon et voix soprano, vont interpréter un répertoire musical du XV au XVII , une musique de la Renaissance avec des pièces chantées et instrumentales. Cette prestation sera suivie d’une lecture d’un extrait du texte de Vade qui fait référence à une partie historique de l’église sous Guillaume le Conquérant et sera suivie de deux conférences. La première d’Alyssa Giraudo sur le thème «Vivre dans le nord-ouest de la Gaule romaine» et la deuxième de Guillen Turgis qui s’intitule «Moyen Âge: âge sombre, vraiment ? » L’ensemble de cette manifestation est entièrement gratuit et un verre de vin chaud sera servi à la fin de la soirée, lui aussi gratuit.

Samedi 19 mai, église Saint-Sulpice, à Secqueville-en-Bessin. Gratuit

Source : journal Ouest-France du 18 mai 2018.