Actualités

L’Association Loisir Jeunesse s’invite au conseil

L’association Loisir Jeunesse a présenté aux membres du conseil ses actions depuis quinze ans. Le retour à la semaine des 4 jours risque de provoquer une baisse d’activités.

Les gens d’ici

À la rentrée, l’Association loisir jeunesse n’assurera plus les temps d’activités périscolaires du fait du retour à la semaine de quatre jours. Mais Jacques Virlouvet, le maire, a assuré lundi soir, lors du conseil municipal, que l’ALJ sera toujours soutenue. Sarah Iung, présidente de l’ALJ, accompagnée d’Hélène Maillard, directrice, et d’Elodie Valette, adjointe à la directrice, ont présenté l’association aux membres du conseil municipal. L’ALJ a pour but d’organiser des loisirs éducatifs pour les enfants et les jeunes faisant partie des communes adhérentes au Syndicat éducation enfance jeunesse (SEEJ).

Charte «Accueil réussi»

Créée en 2003, l’association a évolué au fil des années, passant en 2004 d’un centre de loisirs permanent à une structure actuelle composée de plusieurs centres d’accueil répartis sur Bretteville-l’Orgueilleuse, Cairon, Saint-Manvieu-Norrey et Rots. À la rentrée 2014, après l’évolution des rythmes scolaires, elle a assuré un accompagnement pédagogique des Temps d’activités périscolaire (TAP). Sarah Iung a indiqué que le but de l’association est «d’accompagner le jeune sur toutes les étapes de sa vie jusqu’à 18 ans ». L’ALJ organise tout au long de l’année des accueils de loisirs les mercredis, des animations destinées aux CM2, dans les espaces jeunes et au gymnase de Bretteville-l’Orgueilleuse.
Pendant la période estivale, elle propose deux centres adaptés aux 3-9 ans et un pour les préados (10-13 ans). Des séjours courts pour les 5 à 13 ans, sont proposés et construits avec eux. Les tout-petits ne sont pas oubliés, un festival leur a été consacré autour de la thématique «des petits bonheurs », qui s’est déroulé entre le 16 mars et le 22 avril.
De plus, l’ALJ s’inscrit depuis 2005 dans la démarche Qualité et depuis 2009 soutient la Charte «Accueil réussi» qui vise à faciliter l’intégration des enfants porteurs de handicap dans les accueils collectifs de mineurs. Pour assurer ses actions, l’association s’appuie sur une équipe de 34 salariés permanents dont une vingtaine d’animateurs.
Au total, 130 personnes différentes sont venues travailler à l’association en 2017, dont les animateurs et directeurs volontaires. La fréquentation est relativement stable depuis 8 ans.

journal Ouest-France du 8 juin 2018